Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Messages

Sujet : [Fiche] Eirenis modestus modestus le Dim 10 Jan - 11:40

Rinlive

Membre V.I.P
Membre V.I.P
avatar
Eirenis modestus modestus




Classification :

Ordre : Squamata
Famille : Colubridae
Genre : Eirenis
Espèce : modestus

Sous-espèce : modestus
Nom Scientifique : Eirenis modestus modestus
Nom Commun anglais : Asia Minor Dwarf Racer
Origine : Israël, Grèce, Turquie, Arménie
                                                                                                                         
Reproduction : vivipare
CITES : non
CDC : non si quota respecté (moins de 25 individus adultes)
Difficulté : ● ● ●  ○ ○ (stressable et relativement complexe à démarrer/acclimater si WC, de plus leur mode d’alimentation ne les rends pas des plus aisés)

Eirenis modestus est le nom d’une espèce appartenant au genre Eirenis.
Ce dernier fut décrit en 1832.
Le nom de ce genre, Eirenis, fait référence à Eiréné, fille de Zeus et Thémis, qui incarne la Paix.

Il existe 3 sous-espèces :

- Eirenis modestus cilicius (1993)
- Eirenis modestus modestus (1838)
- Eirenis modestus semimaculatus (1816)

J’ai décidé de traiter uniquement l’espèce Eirenis modestus que je maintiens personnellement, décrite, elle, en 1838 par Martin.

Faire une fiche par espèce me semble plus approprié au vu de la diversité des biotopes en fonction de chaque espèce allant de l’Europe du sud à l’Afrique.

Description :

Juvéniles, les petits arborent une tête très foncée, ils peuvent perdre (ou non) cette coloration en grandissant, mais il reste tout de même une légère marque, même chez les adultes les moins contrastés.

La peau est lisse, et le pourtour des écailles est légèrement plus foncé que vers le centre.

La surface supérieure du corps est de couleur brun-jaunâtre, brun grisâtre ou brun rougeâtre
uniforme, se transformant en un dégradé blanc brillant jusqu’à la face ventrale.

Ils arborent sur le sommet de leur tête, une grande tache noire à l’intérieur duquel sont soit deux taches blanchâtres ou une pâle en forme de «W».
Autour du cou une bande en forme de croissant de taches sombres séparées de la tête par une bande pâle
Les Eirenis modestus possèdent des écailles lisses avec entre 17 à 19 écailles (rangée
transversale) sur la dorsale vers le milieu du corps, et une plaque anale divisée.

Schéma de la morphologie des Eirenis, ici un Eirenis collaris .
Source : Rediscovery of the snake genus Eirenis on Cyprus


Eirenis modestus modestus adulte.

Habitat :

Originaire des Iles grecques, Turquie, Arménie, Azerbaïdjan, Israël et Géorgie.
Cette espèce se retrouve de manière assez commune en Arménie à partir du moi de mai.

Biotope : Majoritairement sec et rocailleux avec une végétation clairsemée.
Elle peut également être trouvée dans les forets, les terres agricoles en jachère, et les zones cultivées (jusqu’à 2 000m d’altitude).

On notera tout de même que les Eirenis modestus ont une net préférence pour les endroits secs.

Source : reptildatabase

source : google
Biotope d’origine

Le mois le plus sec est celui de Juillet avec seulement 17 mm. Les précipitations records sont enregistrées en Mai. Elles sont de 68 mm en moyenne.



Le mois le plus chaud de l'année est celui de Juillet avec une température moyenne de 24.6 °C. Le mois le plus froid de l'année est celui de Janvier avec une température moyenne de 0.2 °C.


La différence de précipitations entre le mois le plus sec et le mois le plus humide est de 51 mm. 24.4 °C de variation sont affichés sur l'ensemble de l'année.


Alimentation :

Les Eirenis modestus modestus possèdent un régime alimentaire très atypique qui les différencient de beaucoup d’espèces, les rendant également plus compliqué dans le maintient en captivité.

En effet ils sont insectivores.
Cette espèce se nourrie essentiellement de grillons, mille-pattes, vers et araignées.

En captivité, on lui proposera de la nourriture tous les deux jours. En revanche, attention toutefois, les Eirenis se lassent rapidement de la nourriture qu’on leur propose, on fera donc attention de bien varier l’alimentation de ces derniers.

En revanche, attention toutefois, les spécimens les plus courants sur le marché étant WC, on fera attention pour ces derniers à bien varier le régime alimentaire, leur acclimatation ne se fera que plus facilement.


Mœurs :

Ce serpent est très actif au crépuscule mais également durant la journée sous les zones ombragées.

En journée il passe le plus clair de son temps  enfoui sous le substrat et sous les pierres à l’abri des regards pour ne ressortir que sur les coups de 19h.
Les Eirenis modestus modestus reste une espèce  relativement farouche. (Notamment pour les spécimens WC)

En outre, un nombre important de cachettes est nécessaire afin de limiter tout stress ainsi qu’une forte épaisseur de substrat pour lui permettre de s’enfouir aisément.

Les manipulations sont à proscrire sur ce genre de spécimens.

In natura, ils sont mangés par des gros amphibiens, d’autres serpents, oiseaux, musaraignes etc.




Maintenance :

Terrarium pour un spécimen :
de 50x30x50(h) minimum, un 60x45x50 est fortement conseillé.

On notera tout de même que les tailles de terrarium du dessus sont préférables en soit, mais attention aux évasions…

Point chaud :29°/31°C
Point froid : 24°C
Nuit : 22°C

Hygrométrie : ambiante.

On aménagera le terrarium d’une bonne couche de substrat.
Un mélange de terre sans engrais et de sable, reproduisant ainsi légèrement leur biotope semi-désertique..

On mettra dans le terrarium un point d’eau pour que le serpent puisse boire en toute quiétude. Il faudra aussi déposer de nombreuses cachettes dans le terrarium pour qu’il se sente en sécurité. De nombreuses pierres et plantes de rocailles seront appréciées.

Les Eirenis aiment particulièrement naviguer entre les roches à l’abri des regards. Quelques branchages pour qu’ils puissent grimper aisément sera également nécessaire, même s’ils restent majoritairement terrestres.


Reproduction :

La maturité sexuelle arrive vers les 4 ans, un peu plus tôt parfois chez les mâles.

On ne reproduit que des individus en parfaite santé.

Un repos hivernal à 12-13° est préconisé pour cette espèce.
La reproduction a lieu en été. La femelle pond de 3 à 8 œufs relativement long de 1.5cm. Les nouveaux nés mesurent environ 12cm.

L’espérance de vie de cette espèce est relativement courte, un spécimen en captivité à déjà vécu jusqu’à 11ans.
Ce qui reste très peu par rapport aux autres ophidiens.

Conclusion :

Les Eirenis sont des animaux fascinants, je compte bien essayer de trouver d'autres spécimens pour de compléter mes observations.

Problèmes rencontrés :

Mes spécimens étant NC et ayant déjà d'autres insectivores, je n'ai pas eu de problèmes particuliers.
La seule difficulté réside dans le fait que les Eirenis se lassent très rapidement de la nourriture qu'on leur propose.  



Sources :

reptile-database
animal diversity.org
adw
IUCN



Texte et photo non libres de droits,
Merci de demander l’autorisation en vue d’une diffusion.

Voir le profil de l'utilisateur

Sujet : Re: [Fiche] Eirenis modestus modestus le Dim 10 Jan - 15:11

Zushn

Modérateur
Modérateur
avatar
Du super boulot, bravo :applause:

Voir le profil de l'utilisateur

Sujet : Re: [Fiche] Eirenis modestus modestus le Dim 10 Jan - 23:11

Silverat

Administrateur
Administrateur
avatar
Aaaaaah super cool !

Merci beaucoup de l'avoir partager Smile


_______________________
Et mon triangle d'émeraude tire sa langue à double fil...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-reptiles.com

Sujet : Re: [Fiche] Eirenis modestus modestus le Lun 11 Jan - 11:19

Bébert81

Membre V.I.P
Membre V.I.P
avatar
Super job. Smile
La mise en forme originelle est encore plus jolie !

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/groups/turtleforum/

Sujet : Re: [Fiche] Eirenis modestus modestus

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum