Partagez
Membre
Membre
Féminin
Vierge Chien
Messages : 26
Date d'inscription : 09/02/2018
Age : 23
Localisation : Niort/Angleterre
Voir le profil de l'utilisateur

Important De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Ven 16 Fév - 17:05
Bonjour à vous tous.

Dans un topic sur la fréquence de nourrissage des juvéniles Pantherophis guttatus, j'y ai vu que bon nombre d'entre vous décongèle ses proies dans de l'eau chaude, et au mieux dans un sac plastique, dans de l'eau chaude.
Cette pratique m'a faite bondir et je vais vous expliquer en long en large et en travers pourquoi dans la suite de ce post.

Si vous avez un peu la flemme, ou que vous voulez faire mieux sans pour autant prendre le temps de lire les explications totales du pourquoi du comment c'est mal, voici juste sous cette phrase un petiot résumé, en italique, qui vous donnera une meilleure technique, plus safe :

Dans vos proies, même congelées depuis longtemps, il y a probablement des bactéries en dormance. Celles-ci sont plus ou moins résistantes au froid et peuvent dormir loooooongtemps sans activité métabolique. Quand vous les réchauffez dans de l'eau que vous sentez chaude sur la main, c'est que cette eau a une température supérieure à 30°C. A cette température, beaucoup des bactéries qui peuvent reprendre leurs cycles de vie après une "hibernation" (les guillemets servent à dire que ce n'est pas le bon terme mais un terme qui vous permet de vous figurer l'état de vie latente de ces bestioles) peuvent recommencer à se reproduire et ce très rapidement. La décongélation à l'eau chaude, avec en plus l'eau du robinet ajoute à cela des bactéries encore présente dans l'eau (qui ont résisté aux cycles de désinfection, mais en nombre insuffisant pour être dangereux). Donc cette méthode de décongélation, même rapide, provoque une forte reproduction de ces bactéries avec en plus de quoi manger pour (c'est à dire, la proie que votre reptile mange). Ces bactéries, pour être honnête, je ne sais pas si elles sont dangereuses pour vos reptiles, mais pour vous elles le sont fort probablement. De plus, la phase congélation puis décongélation sélectionnera les plus résistantes. Donc vous donnez naissance à une population de bactéries résistantes. Pour votre bien et celui de votre bestiole à écailles (ou pas, mais qui mange les bidules décongelés), il n'est pas conseillé de le décongeler ainsi. Préférez à cela une décongélation douce, dans le bas du réfrigérateur (+4 à +6°C normalement) comme le dirait Zushn, à côté du Yop et des Flambys. La décongélation est bien plus lente mais à froid. Les bactéries ne se développeront pas. Et les qualités gustatives de la viande seront conservées. Si besoin pour réchauffer ensuite, sac plastique fermé hermétiquement et eau chaude ou tapis chauffant, ou soleil, ou c'que vous voulez, mais essayez de garder le minimum de temps de contact possible !

Bien sûr cette décongélation est applicable aussi à votre propre nourriture et en fait, vous devriez ne décongeler de la viande que ainsi. Ou en la passant directement du congélo au four/plaque de cuisson à feu très vif pour tuer directoss les méchantes bactéries. Mais bon... Pour les souris de Nagini... La poêle c'est pas le top. Donc frigo pendant le temps qu'il faut, puis sac plastique fermé hermétiquement et eau chaude pour la réchauffer ou tapis chauffant, mais le moins longtemps possible pour éviter la prolifération encore une fois.

Bon, maintenant passons à la partie plus détaillée.  

Mon intérêt n'est pas que vous me croyiez sur paroles, mais qu'après ce post vous ayez compris le pourquoi du comment et surtout que cela vous reste en tête. J'essaierai, dans la suite, et autant que faire se peut, de vous mettre des liens vers des articles scientifiques traitant de ce sujet (en anglais, bien souvent) et j'essaierai d'intégrer des schémas et des graphiques expliquant par l'expérience et avec moults répétitions (ce qui apporte la crédibilité des résultats) les résultats dont je vous ferai part.

Si il y a d'autres questions plus précises par la suite sachez que je me ferai un plaisir d'y répondre mais aussi de vous envoyer par email et pigeons voyageurs (miam, une proie gratuite pour vos bestioles) des articles supplémentaires.

Premièrement, je tiens à vous donner un petit aperçu de ce que je fais, de pourquoi je sais ça et enfin de pourquoi je vous le partage.

Je suis en doctorat en sciences, à dominante sur les matériaux de petites tailles et plus précisément les nanomatériaux avec des propriétés antibactériennes, et je travaille bien souvent en environnement stérile, à stériliser ou à garder sans contamination bactérienne.
Ces recherches sont là pour trouver de nouvelles alternatives aux antibiotiques qui sont de moins en moins efficaces avec le temps car ils sont trop et mal utilisés. Il faut savoir qu'un antibiotique est un bactéricide. Il sert donc à tuer des bactéries. Il n'est donc pas nécessaire d'en utiliser, prendre et prescrire pour une maladie qui n'est pas due à une bactérie mais à un virus (là on prendra un antiviral, ou on laisse passer, comme la grippe et on soulage/soigne les symptômes), ou un champignon (là, on prescrit et prend un antifongique) ou une algue (et là c'est un???? Oui ! Anti-algue ! Vous suivez le principe).

Le hic ? Une partie de la population humaine ne jure que par l'antibiotique (d'où les campagnes de prévention "Les antibiotiques, c'est pas automatiques") et ne se soignent qu'en prenant des antibios par auto-médication. Mais il y a aussi un autre problème qui se résout, bien heureusement, petit à petit : L'utilisation en préventif et en accélérateur de croissance des antibiotiques dans les élevages animaux et notamment pour la consommation. Ces antibiotiques sont administrés à très faibles doses et stimule la croissance massique et musculaire du cheptel tout en évitant une partie des potentielles infections des bêtes. Des solutions, il en existe : Un environnement d'élevage plus sain avec des litières et une eau changée plus souvent, une population d'animaux moins importante au mètre carré etc... Et petit à petit les habitudes de consommation de l'homme change, diminuant petit à petit les viandes et se tournant vers une meilleure qualité et en élevage plus extensif (par opposition à l'élevage intensif et en batterie où les animaux sont les uns sur les autres et se blessent).

Quel est le problème exactement de la surconsommation et de la mauvaise utilisation des antibiotiques ?

I- Les bactéries et les résistances aux antibiotiques


Les bactéries sont des êtres vivants avec des cycles de reproduction très rapides comparés à l'Homme (quelques minutes à plusieurs heures). Elles évoluent donc plus rapidement par rapport à leur environnement. Ce qu'on entend par évoluer ici, c'est s'adapter à son environnement. Comme ces poissons albinos qui sont favorisés dans les grands fonds marins parce que la couleur n'y est pas un élément discriminant pour la survie.
Quand les bactéries sont soumises fréquemment à un antibiotique et à dose pas forcément létale, certaines d'entre elles peuvent survivre, et petit à petit imaginer des mécanismes de défense. Quand je dis "imaginer", il faut comprendre que leur pool génétique s'adapte. Alors au début, ce n'est pas grave car il n'y en a pas assez qui survit... Oui mais elles se reproduisent et transmettent ce caractère à leur descendance. Donc cette population devient insensible à l'antibiotique qui était sensé les tuer.

Source de l'image


Source de l'image
Schéma en anglais, si le besoin de traduction est nécessaire, dites moi. Ici l'on voit les antibiotiques en bleu s'attaquer à la bactérie mais aussi les potentielles moyens de défense de la-dite bactérie (modification de la barrière membranaire, pompe à efflux pour faire sortir les molécules d'antibio, protéines enzymatiques d'inactivation de l'antibio, etc)

Jusqu'ici on se dit "certes, mais c'est juste une seule population c'est pas si grave". Oui. Sauf que les bactéries n'ont pas un patrimoine génétique comme le notre enfermé dans un noyau. Elles ont un unique chromosome (pour les biologistes qui passeraient par là, désolée je simplifie à l'extrême sinon j'aurai besoin de 20 posts de cours sur les bactéries avant d'en arriver à la décongélation, mes excuses les plus sincères pour les poils qui vont peut être s'hérisser) circulaire, contenant l'information génétique. Mais pas que. Elle ont aussi des "plasmides". Les plasmides sont des petits morceaux circulaires de matériels génétiques libres dans le cytoplasme (Voir le schéma d'une bactérie. Il s'agit d'un liquide dans lequel baigne tous les composants se trouvant à l'intérieur des membranes délimitant la bactérie).

(Lien de l'image)

Ces plasmides contiennent de l'information génétique qui peut se transmettre de bactérie à bactérie mais aussi par reproduction, et c'est bien souvent dans ces plasmides que l'on retrouve les mécanismes de défense acquis par adaptation à l'environnement. La partie reproduction, comme on l'a vu, va permettre la création d'une population native de bactéries résistantes. Mais la transmission de bactérie à bactérie c'est là le gros problème.

Deux bactéries adultes peuvent se transmettre des plasmides et donc se transmettre des mécanismes de résistance aux antibiotiques et le répandre, moyennant un temps, à l'échelle d'une maison, d'une ville, d'un pays, de la Terre, soyons fous, si tant est qu'on en transbahute avec nous sans le vouloir dans nos corps/nos possessions. Avec les échanges de population actuels autant vous dire que ça met bien moins longtemps à faire le tour du globe qu'il y a 100 ans.

A l'issu de ces transmissions par repro et par bactérie-bactérie de nouvelles souches de bactéries émergent : Ce les bactéries multi-résistantes. Vous avez sans doute entendu parler de problèmes récents avec des Escherichia coli, des Staphylocoques dorés (et non dorés d'ailleurs, y en a de pleeiiiiiiin de couleurs x) ), voire de Salmonelles pour les plus au courant d'entre vous. Ce qui font leur virulence actuellement c'est que les antibactériens pour nettoyer, et les antibiotiques pris ne font plus effet. Et des bactéries qui étaient devenues plus ou moins bégnines (on mange quelques cachetons d'antibio un peu fort et on est reparti comme en l'an 40 yipiiiii) deviennent mortelles dans les pires cas ou provoquent des infections à long terme (plusieurs mois à plusieurs années) dans le meilleur des cas.

Une amie en médecine m'a dit un jour (ATTENTION, BLAGUE ENTRE COPAINS, n'a pas vocation à être un argument scientifique) : Bientôt on pourra de nouveau mourir d'une simple coupure sur le doigt.

Cela vous fait rire ? Moi aussi. Mais en soi, c'est pas erroné. Du tout. Votre couteau servait pour de la viande de volaille ou de porc. Vous vous coupez et paf, une bactérie rentre, se fait un petit nid dans le doigt, nous fait de jolis bébés bactéries, qui elles mêmes se reproduisent et c'est la joie dans la mimine ! Le médecin vous soigne à l'antibiotique qu'il faut pour mais ça ne marche pas. C'est une souche multi résistante et qui résiste donc à plusieurs antibiotiques voire à beaucoup d'entre eux. Jusqu'à ce qu'on trouve celui qui convient vous pouvez finir dans un très sale état, voire si vous êtes un peu immunodéprimé (personne âgée, enfant non encore vacciné, malade du sida, déjà infecté par autre chose...) paf vous pouvez en mourir. Oui oui. Pour l'instant ça arrive encore rarement. Mais checkez google. Regardez le nombre de morts par infection aux bactéries multi résistantes ces dernières années et la tendance.

Vous vous inquiétez maintenant ? Moi oui, beaucoup. A terme, il y aura de plus en plus de bactéries multi résistantes, et les antibiotiques deviendront de moins en moins efficaces, par conséquent. Donc on fait quoi ?

1 : On ne consomme plus des antibiotiques que lorsque cela est nécessaire. On suit bien la posologie que le médecin a prescrit (temps ET quantité, même si on se sent mieux, parce qu'il reste toujours quelques bestioles un peu patraques mais toujours vivantes à ce moment-là), et on RAPPORTE les antibio restant chez le pharmacien. Je sais que c'est chiant, mais c'est le seul moyen qu'ils n'entrent pas dans la nature en contact avec des bactéries lambdas qui se créeront une résistance contre lui et la transmettront ensuite.

2 : On essaie, si on le peut, de privilégier les viandes ou pas/peu d'antibiotiques sont utilisés dans l'élevage. Donc souvent ce sera de l'élevage extensif, voire bio. Ca coûte cher je sais. Z'inquiétez pas les vétos sont sensés être sur le qui-vive pour faire baisser ces utilisations abusives et pas seulement en France, partout.

3 : On ne s'automédic pas. Seul le médecin vous prescrit des antibios. Mais par contre, on les prend quand on en a de prescrit hein. Faut pas les laisser se faire un élevage dans notre corps, c'est pas bon non plus.

4 : On n'en donne pas à ses animaux de compagnie sauf avis du vétérinaire et prescription, et pareil, on suit à la lettre.

Bon maintenant que j'ai fait ma chieuse réactionnaire à temps plein, et que je vous ai expliqué un peu comment les résistances se font, etc, passons au vif du sujet : La bactérie et la décongélation.

II - Les décongélations et leurs effets sur les bactéries.

Revenons un peu sur les bactéries. Toute les espèces se développent à des optimum de température (entre autres. Il y a aussi l'hygrométrie etc). Mais globalement celles qui vont être casse-pied pour nous ici, ce sont celles qui se développent avec un optimum entre 25 et mettons... 45°C pour faire large. (Très large hein. On sait jamais mieux vaut être prudent).

Un optimum de température correspond à la température la plus adaptée à leur développement, reproduction et vie. En général (il y a toujours des exceptions, viva la biologica !), elles ont des courbes de "facilité de développement" en fonction de température en forme de cloche (gaussienne, lorrentzienne, pour les connaisseurs Very Happy), CF ci dessous, le graphique simplifiant par type de bactéries :

Source de l'image : http://raymond.rodriguez1.free.fr/Documents/Agro-alim/bacterioTC.jpg

Légende :

- Psychrophile : bactérie pouvant se développer à très basses températures (entre -5 et 30°C) avec un optimum à environ 17°C

- Mésophile : De "Méso-" => moyen et "-phile" => aimer Donc des bactéries qui évoluent dans des gammes de températures modérées, comprises entre 20°C et 55°C pour les extremums et avec un optimum à 42°C environ.

- Thermophile : "Thermo-" => Température chaude, chaleur et "-phile" => aimer. Donc des bactéries se développant à des températures élevées voire très élevées. Les extremums sont 50°C à 95°C (voire plus, selon certains relevés, mais ceci n'est pas notre histoire Smile ), et avec un optimum à environ 75°C.


Les optimums de température correspondent à celles où elles se développent et reproduisent le mieux et les extremum aux grandes limites auxquelles on les retrouve et où elles sont capables de se reproduire et développer.

Les espèces de bactéries contre lesquelles je souhaite vous mettre en garde sont celles nommées "Pathogènes de l'homme" dans ce graphique. On passera sur la faute dans le graph' hein, c'est un scienceux il sait pas écrire (oui je blague... c'est inadmissible si c'est fait pour être présenté en rapport ou quoi Wink )
Un pathogène est un micro organisme capable de déclencher une infection dans les tissus humains. Ils font partie des mésophiles et ont un optimum de développement aux alentours de 37°C (ça vous rappelle quelque chose hein?^^) et commencent à se développer à 30°C. Les températures maximales qu'elles supportent en générales se situent vers 45°C (comme quoi ma fourchette de température donnée de tête plus haut n'était pas si large hein).
Je vous avoue que je ne connais pas les spécificités des pathogènes des reptiles, il faudrait demander à un vétérinaire. Mais considérant qu'ils sont hôtes de la Salmonelle sp. il semble que les mésophiles les aiment bien aussi. Je considérerai donc par la suite que la majorité des bactéries auxquelles il faut faire attention pour eux seront des mésophiles.
Si un véto passe par là et a des ajouts à faire il est, naturellement, malvenu hein (ironie, naturellement, ajoutez, ajoutez !).

Lorsque vous décongelez, plusieurs options s'offrent à vous.

Les deux premières, que vous semblez tous appliquer ici (je n'ai pas lu autre chose pour le moment, mea culpa si je te juge, toi dans le fond de la classe, alors que tu fais ce qu'il faut !), sont la décongélation dans de l'eau tiède à chaude (en gros... 25°C à 40°C et je suis sûre que vous commencez à voir là où je veux en venir vu le paragraphe précédent), avec ou sans sac plastique (hermétique, ou pas, soyons pas sectaires les copains !).

Ensuite il y a la décongélation au réfrigérateur entre +4°C et +6°C (donc dans le bac à légume, ou au plus bas possible de votre frigo, entre le Yop et les Flamby, à côté du rôti de bœuf à décongeler pour le repas de dimanche prochain), avec ensuite un réchauffage RAPIDE (oui c'est archi important, donc c'est en capslock, gras, souligné...), dans un sac plastique, hermétique, dans de l'eau chaude (mois d'une heure hein...) ou sur un tapis chauffant.

Et enfin (dans celles que je connais/utilise en tout cas, pour ma viande Very Happy), congélo => poêle à feu vif direct. Pas de palier. Ça grille la surface et les bactéries, évite que le jus sorte, miam. Mais on va s'arrêter là pour cette technique elle ne s'applique pas à nos écailleux. Et puis mieux vaut privilégier une étape frigidaire, la viande est quand même meilleure (CF un copain cuisto. Ça vaudra ce que ça vaudra).

Vous l'avez bien compris, je ne vous conseille absolument pas la première et vous demande si vous le pouvez (et vous devriez, j'pense, vu que les écailleux sont pas trop à 24 heures près) de privilégier la deuxième. Pourquoi ? Reportons-nous au schéma ci-dessous s'il vous plaît.


Source de l'image
Température de développement bactérien et réfrigération : Les écrits noirs à droite correspondent aux lignes bleues pointillées juste en dessous. Les rouges à ce qu'il se passe à ces températures, et les termes à droite ont été expliqué ci dessus. Merci de vous y reporter. Bactéries Cryophiles : Préfèrent les températures avoisinant le 0°C. Des bactéries de neige quoi. Oui, elles fondent au soleil. (Ou pas hein.)

Donc dans le cas de la décongélation à l'eau chaude, même si elle est rapide, vous vous trouvez expressément sur les optimums de développement des bactéries mésophiles. Et donc, des pathogènes humains et de certains pathogènes reptiliens. A ces optimums la reproduction bactérienne est la plus rapide et la colonisation peut se faire très rapidement pour tout un morceau de viande (quelques heures). Dans le cas de celle que vous mangez vous, en général elle est cuite par la suite, et ce n'est donc pas un problème car les hautes températures les tue. Mais votre serpent, lui, il va ingérer ça crue. Et le digérer trèèèèèès lentement. Donc ça va potentiellement continuer à se développer dans le début de son tract digestif. Et puis si il a une petite plaie dans la bouche, sur la langue, sur le palais, sur le museau... Paf infection potentielle. Dangerous quoi.

Qui plus est, même si la proie a été congelée, surgelée, ce que vous voulez, vous pouvez le voir ici, il n'y a pas destruction des bactéries, et certaines des plus résistantes vont bien sûr pouvoir recommencer à se multiplier très vite, et créer des populations locales "plus résistantes au froid", ou en tout cas, sortant de leur état d'hibernation bien plus rapidement que les autres. Suffit qu'elles aient un petit plasmide de résistance aux antibactériens que vous utilisez pour nettoyer vos surfaces (si vous en utilisez, hein, n'oubliez jamais qu'en terme de bactéries, trop est synonyme de pire Very Happy, donc antibactérien, oui mais pas trop trop souvent ni trop concentré); et paf, vous colonisez le plan de travail où vous décongelez, ou le bol, bref, tout. Et je suppose que vous n'avez pas d'étuve pour stériliser à la maison, ou qu'il est réservé aux biberons de bébé. ET NON, on ne nettoiera pas avec le stérilisateur de biberon non plus hein. On sait jamais !

Qui dit colonisation d'un truc, dit potentiellement infection par la suite, puis transmission des gènes de résistance possible... Je vous reporte au paragraphe sur les résistances aux antibiotiques. Remplacez simplement le terme antibiotique par froid.

Donc... même au frigo, on met un sachet plastique hermétique, ou une boite dédiée. Et on la nettoie au savon et à l'eau chaude de suite après. Et un coup de temps en temps si on peut, antibactérien (genre 1 fois par mois, voire six mois vu les fréquences de repas).

Quant à la décongélation au frigidaire, comme vous pouvez le lire sur ce schéma, jusque environ 10°C il n'y a pas de risque avec les pathogènes, voire aucune multiplication pour certains. La décongélation est peut être plus longue (Coucou Silverat, voici la réponse à ta question Very Happy), mais elle n'est pas plus risquée, bien au contraire. Le peu de bactéries qui arriveront à se multiplier (ou reproduire) seront "flagadas", et pas méchante. Ensuite, un petit réchauffage rapide pour que ça ne ré-élève pas le risque et pouf dans le museau de l'écailleux. Ensuite il se débrouille avec et si il se choppe une cochonnerie, ça ne viendra pas de vous et c'est franchement un coup de pas de chance.

De plus Zushn précisait après retour que la viande était plus ferme. Je ne sais pas si c'est un moins bien ou un mieux pour vous, mais je pense que dans la nature les souricettes ne sont pas toute moelleuse, mais plutôt fermes et musclées avec une viande tendre mais pas moelleuse non plus.

Si vous voulez connaître la différence, faites un test avec un steak : Un en décongélation frigidaire puis poêle et un direct à la poêle (et pour les plus résistants et fous d'entre nous, un en décongélation eau chaude, que je ne conseille pas et je ne vous dis surtout pas de le faire. N'est ce pas? C'est votre entière responsabilité si vous décidez de tenter celui-là et je tiens à ce que ma responsabilité n'y soit pas engagée).  

Mangez les deux. Et faites un retour en texture, juteux et goût. Imaginez-vous en tant que serpent en captivité et... Choisissez. Mais ne lui faites pas cuire sa souris quand même hein. Je suis pas sûre qu'il adore le poil grillé !

Voilà, merci à ceux qui ont eu le courage de tout lire. J'ai essayé d'être aussi claire que possible, que ce soit assez digeste mais pas moralisateur non plus. N'hésitez pas à me donner vos retours.
Je n'ai finalement pas intégré les articles directement parce que ça alourdit beaucoup la lecture, mais si vous les souhaitez, dites-moi. Ils sont prêt dans un petit dossier et je vous les transmets avec plaisir. Ils sont tous, naturellement, libres de droits.
avatar
Administrateur
Administrateur
Féminin
Verseau Cheval
Messages : 7971
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 27
Localisation : Toulouse
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.forum-reptiles.com

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Ven 16 Fév - 20:35
Wahou ça c'est du topic de dingue Shocked

J'ai appris quelque chose et je vais changer mes habitudes de décongélation pour ma nourriture ET pour mes animaux. C'est dingue qu'on ne l'ait pas su avant Shocked

_______________________
Et mon triangle d'émeraude tire sa langue à double fil...
Membre
Membre
Féminin
Vierge Chien
Messages : 26
Date d'inscription : 09/02/2018
Age : 23
Localisation : Niort/Angleterre
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Ven 16 Fév - 20:44
En fait les cuisto le savent et normalement c'était quelque chose transmis dans les familles ou à l'école (de génération en génération, bouche à oreille quoi) avant. Mais comme on n'a plus ces cours et que les mamans apprennent de moins en moins ce genre de choses aux gosses et avec l'arrivée des micro ondes etc... Ce genre de transmission ne se fait plus.
avatar
Administrateur
Administrateur
Féminin
Verseau Cheval
Messages : 7971
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 27
Localisation : Toulouse
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.forum-reptiles.com

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Ven 16 Fév - 21:52
Je t'ai post-ité parce que c'est vraiment TOP comme topic. Un énorme merci à toi. On a rarement l'occasion d'avoir un sujet comme ça aussi développé I love you j'espère que beaucoup de monde le lira.

Je vais personnellement le relire pour être certaine de ne pas avoir raté quelque chose et pour bien me rappeler des infos.

_______________________
Et mon triangle d'émeraude tire sa langue à double fil...
avatar
Modérateur
Modérateur
Masculin
Poissons Chat
Messages : 3996
Date d'inscription : 23/12/2014
Age : 31
Localisation : Reims
Capacitaire Capacitaire : Pythonidae
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Lun 19 Fév - 8:58
Merveilleux, formidable, merci pour ces explications  cheers

J'aime bien le passage sur les antibios. Dans le petit monde de la terrario, les vétos prescrivent des antibiotiques pour absolument rien. Qu'ils ne soient pas spécialement formés ou au contraire "spécialistes", ils ont vraiment la gâchette facile sur le Baytril.

C'est "au cas où", tu vois...si le serpent a une dent cassée qui lui perce un bout de chair dans la gueule, le véto va désinfecter ET administrer des injections d'antibios.
A la longue, ça fera partie de la maintenance d'injecter des antibios à nos reptiles. Un peu comme le calcium, ou le produits pour aider à la mue...c'est ridicule.

Donc évidemment, quand un reptile est "malade" (qu'il n'est plus "parfait", qu'il a un bout de mue coincé sur l’œil, ou une bosse sur le rostre...ou autre truc super grave... clown ), il est déplacé en terrarium de quarantaine le temps du traitement.

On a donc des allez-retour chez le vétos (trajets, chocs thermiques, manipulations...), un nouvel habitat (terra de quarantaine), des manipulations quotidiennes et des injections d'antibio (stress x1000)...et c'est ça qui va régler le problème?  lol!

Non. Ça va nous soulager (oui, nous) pendant un temps, juste le temps que notre animal reprenne l'apparence qu'on lui connaît. Sa forme "classique", sans un pet qui dépasse.
La forme qui ne survit pas bien longtemps dehors. Mais bon, on est en captivité...

Comme d'habitude, ils ne cherchent pas aux bons endroits. C'est la maintenance et les paramètres qui sont généralement à la base du problème. Comme pour les humains quoi  Laughing

A force de blinder les reptiles d'antibios et autres médocs, tout en maintenant dans un environnement "stériles" (alèse, bacs désinfectés quotidiennement...), et en rajoutant une dose de stress extrême (manipulations, "soins"...), ils sont en train de créer un avenir radieux pour les bactéries.

Et après t'avoir lu, je me dis que si on ajoute une mauvaise décongélation à cette maintenance de laboratoire, et bien c'est parfait, on à tous ce qu'il faut.

Je ne parle pas des animaux naturellement sensibles aux maladies, qui sont consanguins sur 18 générations, et qui brillent dans le noir.

Attention, je ne dis pas que les antibios en captivité, c'est le mal. Il y a des fois où c'est indispensable si on veut sauver la vie de notre animal. On est pas dans la nature, avec le "c'est celui qui s'adapte le mieux qui gagne" lol.
Quoiqu'en captivité, on a déjà nos (pauvres) gagnants : Python regius, Pantherophis guttatus, Boa constrictor, Pogona, Eublepharis, Iguana, Correlophus...sont, pourrait-on dire, "victime de leur adaptation".

Une pensée aussi pour les serpents qui vivent dans les flaques de boues au soleil, entre des déjections de capibara et des cultures humaines pleines de pesticides, qui se nourrissent d'animaux qui ont la peste, qui vivaient déjà avec les dinosaures...et qui continuent à se renforcer et à se reproduire! Sans antibios!  clown

Merci encore pour ce beau pavé! Un topic indispensable sur un forum de terrariophilie!
avatar
Administrateur
Administrateur
Féminin
Verseau Cheval
Messages : 7971
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 27
Localisation : Toulouse
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.forum-reptiles.com

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Lun 19 Fév - 10:35
@Zushn a écrit:
Comme d'habitude, ils ne cherchent pas aux bons endroits. C'est la maintenance et les paramètres qui sont généralement à la base du problème. Comme pour les humains quoi Laughing

:dix:

_______________________
Et mon triangle d'émeraude tire sa langue à double fil...
Membre
Membre
Féminin
Vierge Chien
Messages : 26
Date d'inscription : 09/02/2018
Age : 23
Localisation : Niort/Angleterre
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Lun 19 Fév - 14:22
Merci Zushn Embarassed
Tu as tout compris à ma façon de penser et je suis ravie de rencontrer des gens qui ont la même ouverture d'esprit.
Je n'emmène mes bêtes chez le véto qu'en cas de besoin réel. Et si il prescrit des antibios je demande pourquoi (oui je suis une emmerdeuse... Mais maintenant il me conaît et il sait que je demande parce que j'ai peur. Parce que je sais qu'on a beau chercher, on n'a pas de solution miracle pour remplacer les antibios actuellement, que vu les vitesses de développement des résistances, on va avoir un réel problème d'ici maximum cinquante ans et que je préfère faire attention moi à ne pas supporter ce problème).

Cela dit... Le véto te dit peut être que c'est un antibio quand il injecte du serum phi pour le côté placebo... Il a été prouvé en médecine vétérinaire que si le proprio est persuadé de soigner son animal, l'animal serait sensible à l'effet placebo grâce à la différence de comportement de son maître... Et ce même avec des animaux non hyper affectueux comme des criquets Wink
Donc peut être que parfois il injecte du serum phi et te laisse psychoter?^^
avatar
Modérateur
Modérateur
Masculin
Poissons Chèvre
Messages : 1918
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 39
Localisation : beziers
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Lun 19 Fév - 18:56
@Calylia J'ai commencé à lire ton post avant hier study ... et je viens de finir  Sleep

Du coup mes souris sont au frigo pour demain :merci:

@Calylia a écrit:
Donc peut être que parfois il injecte du serum phi et te laisse psychoter?^^

Je pense pas car il te facture les produits ... ce serait de l'escroquerie !


Dernière édition par migodath le Lun 19 Fév - 21:24, édité 1 fois

_______________________
Pantherophis guttatus 1.3.0
Lampropeltis californae 0.1.0
Membre
Membre
Féminin
Vierge Chien
Messages : 26
Date d'inscription : 09/02/2018
Age : 23
Localisation : Niort/Angleterre
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Lun 19 Fév - 20:03
Certes oui. Mais si il ne te le facture pas tu vas te rendre compte que c'est un placebo donc plus d'effet placebo...
Hum.
Pourtant ça doit bien être utilisé quelque part cet effet pour les animaux nop?
avatar
Modérateur
Modérateur
Masculin
Poissons Chèvre
Messages : 1918
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 39
Localisation : beziers
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Lun 19 Fév - 21:24
Pas la moindre idée

_______________________
Pantherophis guttatus 1.3.0
Lampropeltis californae 0.1.0
avatar
Modérateur
Modérateur
Masculin
Poissons Chat
Messages : 3996
Date d'inscription : 23/12/2014
Age : 31
Localisation : Reims
Capacitaire Capacitaire : Pythonidae
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Lun 19 Fév - 22:02
@Calylia a écrit:Cela dit... Le véto te dit peut être que c'est un antibio quand il injecte du serum phi pour le côté placebo... Il a été prouvé en médecine vétérinaire que si le proprio est persuadé de soigner son animal, l'animal serait sensible à l'effet placebo grâce à la différence de comportement de son maître... Et ce même avec des animaux non hyper affectueux comme des criquets Wink
Donc peut être que parfois il injecte du serum phi et te laisse psychoter?^^

C'est intéressant ça.

Justement, si le maître croit que son animal est malade, il va le tripoter à tout bout de champ, l'examiner, nettoyer son espace...alors que s'il croit que son animal est en pleine guérison, ptêt qu'il lui foutra un peu plus la paix, et que l'animal se sentira mieux?

Certains animaux ont peut-être besoin de câlins et de réconforts quand ils souffrent, mais les reptiles ont, je pense, surtout besoin de tranquillité.

Et déjà, le véto, il touche pas mes serpents avec ses gros doigts qui sentent le matou castré Laughing

C'est moi qui fait les injections.

Quand j'ai besoin, je vais chez un véto de mon quartier avec des pâtisseries, et il me fait une ordonnance avec ce que je lui demande...parce qu'il ne saurait pas soigner mes serpents correctement. C’est pas légal, mais le seul spécialiste de la région s'est mis à la retraite, donc pas bien le choix. Et au moins, le mec assume de ne rien y connaître, et de ne pas aimer ça (par contre, les pâtisseries, ça y va... What a Face )

Je ne parle pas des vétos ultra spécialisé reptiles, qui sont hélas trop peu.
avatar
Modérateur
Modérateur
Masculin
Poissons Chèvre
Messages : 1918
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 39
Localisation : beziers
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Lun 19 Fév - 22:53
Mais lol du doliprane contre un croissant c’est du jolie Very Happy

_______________________
Pantherophis guttatus 1.3.0
Lampropeltis californae 0.1.0
avatar
Modérateur
Modérateur
Masculin
Poissons Chèvre
Messages : 1918
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 39
Localisation : beziers
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Mar 20 Fév - 17:20
J’ai testé la technique du frigo pendant 24h mais une des souris perdait du sang ... c’est pas top du coup si @calylia ?

_______________________
Pantherophis guttatus 1.3.0
Lampropeltis californae 0.1.0
Membre
Membre
Féminin
Vierge Chien
Messages : 26
Date d'inscription : 09/02/2018
Age : 23
Localisation : Niort/Angleterre
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Mar 20 Fév - 19:07
Ah si ta souris est percée je t'avoue que j'y peux pas grand chose... Après si c'est plus du "jus de décongélation" j'ai envie de dire pas grave...

De toute façon ton serpent, si ça lui convient pas, je pense qu'il ne mangera pas, si?

Honnêtement je sais pas trop quoi te conseiller, ne possédant pas de serpent moi même pour le moment. Tu auras sûrement bien plus d'instinct que moi à ce sujet...
@Zushn et @Silverat, une idée?
avatar
Modérateur
Modérateur
Masculin
Poissons Chèvre
Messages : 1918
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 39
Localisation : beziers
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Mar 20 Fév - 19:53
Elle perdait du sang par le nez ou la bouche .Peut être que les avoir laisser têtes en bas si longtemps a favoriser ca , mais niveau bastéries ca change rien?

_______________________
Pantherophis guttatus 1.3.0
Lampropeltis californae 0.1.0
avatar
Modérateur
Modérateur
Masculin
Poissons Chat
Messages : 3996
Date d'inscription : 23/12/2014
Age : 31
Localisation : Reims
Capacitaire Capacitaire : Pythonidae
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Mar 20 Fév - 20:16
Aucun problème, l'odeur va exciter tes serpents, mais rien de négatif.

Enfin...de ce que j'observe depuis des années...ça se trouve, ça craint à mort What a Face

Pareil pour moi, du sang au bout du pif quand la décongélation était terminée, mais ça me le faisait déjà avant.
Membre
Membre
Féminin
Vierge Chien
Messages : 26
Date d'inscription : 09/02/2018
Age : 23
Localisation : Niort/Angleterre
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Mer 21 Fév - 14:57
Ah... Bin si tu les conserves bien à des températures de congélation, et que tu les décongèles bien au frigo, y a pas de raison franchement. Et le temps que ça se développe, si tu les réchauffe très rapidement en suivant un protocole assez safe (garder la bestiole en sac plastique fermé quand tu la réchauffes), y a pas de raison...

En plus Zushn dit que ça va tout exciter tes serpents, bonne nouvelle :p
avatar
Modérateur
Modérateur
Masculin
Poissons Chèvre
Messages : 1918
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 39
Localisation : beziers
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Mer 21 Fév - 16:31
Vu que je les gavent pas ils s'exciteraient sur un curly Very Happy de vrai voraces ... sauf 1 d'ailleurs qui me mène a ma nouvelle question :

Une des mes quatre bestioles met des fois 1 heure avant de commencer à manger , du coup ca gâche tout le travail pour éviter les bactéries non?

_______________________
Pantherophis guttatus 1.3.0
Lampropeltis californae 0.1.0
Membre
Membre
Féminin
Vierge Chien
Messages : 26
Date d'inscription : 09/02/2018
Age : 23
Localisation : Niort/Angleterre
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Jeu 22 Fév - 14:30
Si il met une heure de base... Il y en aura toujours moins comparé à avant. Mais oui, du coup à température ambiante elles vont avoir tendance à se reproduire. Cela dit, si t'en as déjà moins à la base qu'avant, il en ingérera toujours moins aussi et les risques d'infections de plaies buccales et autres joyeusetés seront, forcément, proportionnellement diminués.

Il faut savoir aussi que la repro des bactéries se fait en plusieurs étapes. La première la "lag phase" correspond à une phase d'adaptation au substrat et à ce qu'elles ont à manger. Donc elles ne se reproduisent qu'assez lentement. La seconde est une phase de reproduction exponentielle. Dans l'idéal, il faudrait qu'il mange avant cette phase. Le truc c'est que la durée de la "lag phase" varie avec les espèces et en fonction de là où elles étaient avant la souris, mais aussi de si elles avaient eu le temps de la faire avant d'être congelé ou pas.

Etant donné que ce sont des "wild specimen" non élevés en labo, dis toi que tu peux pas savoir. Simplement. Le seul truc est de limiter au max le temps dehors. Si il met aussi longtemps de base, y aura toujours moins de bactéries qu'avant donc c'est déjà un progrès.

Ensuite tu peux essayer de trouver pourquoi ta bestiole met du temps : proie pas assez ou trop chaude à son goût ? Besoin d'être absolument tranquille et seul pour croquer? Pas assez excité par la nourriture morte sans trop de mouvement ?

As-tu essayé déjà avec lui avec cette nouvelle décongélation? Y a-t-il une différence, sachant qu'en plus y a un peu de sang au bout du museau?
avatar
Modérateur
Modérateur
Masculin
Poissons Chèvre
Messages : 1918
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 39
Localisation : beziers
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Jeu 22 Fév - 19:39
Elle le fait depuis toute petite des fois c’est plus long que d’autre aprés bizarrement c’est peut être la moins stréssée de toute

_______________________
Pantherophis guttatus 1.3.0
Lampropeltis californae 0.1.0
avatar
Administrateur
Administrateur
Féminin
Verseau Cheval
Messages : 7971
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 27
Localisation : Toulouse
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.forum-reptiles.com

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Ven 23 Fév - 23:48
Hello Smile De retour de vacances Embarassed

Ca m'est déjà arrivé aussi le sang au bout du museau et je ne faisais pas encore la technique de décongélation "propre" au frigo pale je ne sais pas ce qui pourrait déclencher ça... j'ai l'impression que c'est la congélation (surgélation ?) en elle-même. J'espère que ce n'est pas une mise à mort foirée ou quelque chose comme ça... Mais je ne crois pas d'aprés mon expérience pale

Merci beaucoup pour ces précisions, je trouve ça vraiment génial, même si je me répète.

_______________________
Et mon triangle d'émeraude tire sa langue à double fil...
avatar
Membre
Membre
Messages : 14
Date d'inscription : 07/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Sam 24 Fév - 11:28
Coucou

J'ai essayé aussi les 24h au frigo et effectivement ça saigne un peu .
Ça n'a pu eu l'ai de gêner mon python qui a tapé direct.
Par contre j'ai eu plus de mal à évaluer la température de la proie ( assez chaude ou pas) avec le sachet plastique par dessus.
J'imagine que ça viendra avec l'expérience mais j'envisage l'achat d'un thermomètre laser.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
avatar
Membre
Membre
Féminin
Capricorne Dragon
Messages : 37
Date d'inscription : 19/02/2018
Age : 29
Localisation : Bourgogne
Humeur Humeur : Révisions..

Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Sam 24 Fév - 13:25
Super post! Je me posais justement la question. J'étudie la bio également et même sans ça, je me suis dit direct que la décongélation "à chaud" devait faire reprendre l'activité bactérienne version exponentielle. Et comme apparemment beaucoup de monde nourrit de cette façon j'ai laissé couler (pas taper..).

Puis bon, je n'ai pas d'autoclave à la maison hein, donc en bonne germophobe que je suis je limite au max les zones de contact avec les souris et je nettoie/désinfecte scrupuleusement derrière mais pas top quand même.

En tout cas je prends note et ne décongèlerai plus de cette façon.

Un grand merci pour ce partage très instructif. Smile

Comme quoi, une question même con en apparence à le mérite d'être posée.

PS: J'ai ma "gutt" à la maison depuis une semaine et chaque jour un peu plus envie de taper le type qui l'a vendue à mon frère (pas faute de l'avoir mis en garde contre les vendeurs d'animalerie qui sont là pour faire du chiffre pour la plupart). Evil or Very Mad
Que ce soit sur l'âge de l'animal, l'alimentation, l'entretien, les manips, les températures, il renseigne vraiment mal les gens..
avatar
Modérateur
Modérateur
Masculin
Poissons Chèvre
Messages : 1918
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 39
Localisation : beziers
Voir le profil de l'utilisateur

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Sam 24 Fév - 14:54
Tu es au courant de ca @Calylia ?

https://news.google.fr/news/amp?caurl=http%3A%2F%2Fwww.leparisien.fr%2Fsociete%2Fet-si-les-bacteries-n-avaient-plus-peur-des-gels-hydroalcooliques-23-02-2018-7575867.php#pt0-55960

Si même le gel hydro alcoolique commence à être moins efficace , c’est emmerdant j’en utilise beaucoup

_______________________
Pantherophis guttatus 1.3.0
Lampropeltis californae 0.1.0
avatar
Administrateur
Administrateur
Féminin
Verseau Cheval
Messages : 7971
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 27
Localisation : Toulouse
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.forum-reptiles.com

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

le Lun 26 Fév - 9:59
J'ai une question !

Qu'est-ce que vous faites, vous, de vos sachets plastiques dans lesquelles vous mettez votre proie avant de le passer sous l'eau chaude. Vous les lavez/réutilisez ? Moi je les jette... Mais c'est pas trés écolo-écono du coup.

_______________________
Et mon triangle d'émeraude tire sa langue à double fil...
Contenu sponsorisé

Important Re: De la décongelation des rongeurs et autres viandes pour le nourrissage

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum