avatar
Membre avide
Membre avide
Masculin
Taureau Serpent
Messages : 186
Date d'inscription : 13/09/2016
Age : 30
Localisation : quimper
Capacitaire Capacitaire : Scincidae , Eublepharidae, certains colubridés (Drymarchon et autres colubridés américains, elaphe sp...), varanidés et pythonidés pour ne citer que les familles
Voir le profil de l'utilisateur

Fiche Amphiglossus reticulatus Le scinque plongeur de Madagascar. Empty Fiche Amphiglossus reticulatus Le scinque plongeur de Madagascar.

le Mar 13 Aoû - 20:46
Fiche Amphiglossus reticulatus Le scinque plongeur de Madagascar. Amphig10
L’espèce habite au nord-ouest de Madagascar, elle habite le marais, cours d’eau peu profond, mares et autres points d’eau située dans les forêts.
L’eau est utilisée à la fois pour se cacher, mais aussi comme terrain de chasse et pour se refroidir.

Description :
Amphiglossus reticulatus est une espèce mesurant en moyenne 35 à 40cm. Le queue représente la moitié de la longueur de l’animal. Il est serpentiforme, se déplace très bien sous l’eau, comme une anguille. Sur terre il est aussi rapide. Il peut utiliser la reptation aidée de ses pattes avant. Il chasse aussi bien sur terre que dans l’eau. Jeune, il est plus contrasté, vendre et ocelles jaune vif sous le vendre, dos vert foncé. Adulte, le ventre vire au blanc crème, le dos olive/gris et les ocelles s’atténuent.
Fiche Amphiglossus reticulatus Le scinque plongeur de Madagascar. 68252110


Terrarium :
Le terrarium doit faire pour un couple adulte, environ 100x50 au sol. On prévoira un bac faisant au moins 30% du terrarium et une 15aine de cm de afin de faire la partie aquatique. Elle est vitale pour l’espèce. La partie terrestre sera composée d’un mélange de fibre de coco, d’humus de coco ou sphaigne, de feuilles mortes... On gardera une partie très humide dans le substrat. Des troncs de lièges, souches, branches seront nécessaires, des branches qui retombent dans la partie aquatiques sont un gros plus.

Températures :
les températures n’ont pas besoin d’être très élevées, un point chaud localisé à 30 suffit. Le reste oscillera entre 25 et 26 degrés.

Partie aquatique :

La température de l’eau sera maintenue sous les 26. Entre 24 et 26. En effet, l’eau représente le point frais, l’animal a pour réflexe de se mettre sous l’eau quand les températures grimpent de trop. On peut mettre des plantes et bien sûr un filtre dans le bassin. Devant le filtre, utilisez un bout de mousse bleue, afin que ne pas encrasser le filtre lui-même avec les mues.

Comportement sous l'eau https://streamable.com/t6996?fbclid=IwAR21ERLg9Trn8AUZncO3YpI4jevCTarv1mWczk24jcErwB9R3mZX-RQwQaE

Eclairage :
Les UVB sont les bienvenus, un tube arcadia t8 en 10% sur une partie restreinte suffit. Pas besoin d’inonder le terra. Un tube de 40cm grosso modo placé le long d’une paroi imitera les patchs de lumière dans les milieux boisés. 12h par jour d’éclairage suffit. Par contre, ne pas confondre chauffage et éclairage. Le cycle de chauffage sur 9h va suffire, le soir la température va retombé. La nuit on gardera une température ambiante autour de 22 degrés. Mais il fait souvent plus chaud la nuit en saison humide à Madagascar, donc durant notre été, ce n’est pas grave si l’air reste chaud, l’eau est là pour ça. L’espèce n’est ni diurne ni nocturne, sa période d’activité est liée aux températures.

Alimentation

L’espèce est carnivore à large spectre, et opportuniste. Elle chassera aussi bien sous l’eau crevettes, crabes, et autres crustacés d’eau douce, que les gastéropodes. Sur terre les gastéropodes, isopodes, grillons et autres insectes sont aussi chassés. Les poissons comme les guppys seront aussi acceptés sans soucis.  Les vers de terres sont très appréciés.

Dimorphisme et comportement :
L’espèce est très active, surtout sous l’eau. Le dimorphisme n’est pas évident, seul l’éversion peut donner le sexe. Mais j’utilise une autre technique. Les femelles ne se supportent pas, elles tentent de s’entretuer au bout de quelques secondes parfois. Je teste les nouveaux venus avec les femelles sexés. Si elles s’en fichent, on a un mâle, si on a affaire à une furie, on a une femelle. Une fois matures, les mâles sont un peu plus massif de tête, mais c’est relativement subtile jusqu’à maturité. Attention à ne pas créer de trio ! Un couple, rien qu’un couple. Lors des bagarres les femelles dominantes iront suivre sur terre, sous terre, et sous l’eau la femelle dominée ou rivale.

Fiche Amphiglossus reticulatus Le scinque plongeur de Madagascar. 59542510

Disponibilité :
L’espèce est rare, très peu reproduite, et les quotas de prélèvement sont vites atteints. Il faut compter environ 200 euros pour un spécimen.
L’espèce s’adapte vite à la captivité, même dans la nature, ils n’ont pas peur de l’homme et les collecteurs sont souvent étonnées de voir qu’une fois saisis ils ne cherchent pas à s’échapper (néanmoins cela les stressent, donc calme ne veut pas dire serein).

Ps: oui c'est la photo wikipedia, car c'est moi qui ai fait la fiche wikipedia.
Ne pas partagez les infos sans me citer ou mon autorisation sur d'autres sites. Il n'y a presque aucune info donc les données ici sont tirées de mon travail de ces dernières années.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum