LaurianeScaly
LaurianeScaly
Membre
Membre
Féminin
Balance Cochon
Messages : 15
Date d'inscription : 01/01/2022
Age : 28
Localisation : Tarn
Récompenses obtenues
Documentaliste de bronze
A créé une fiche pour le forum.

[FICHE] Chalcides ocellatus Empty [FICHE] Chalcides ocellatus

Mer 28 Juin - 14:27
Le Chalcides ocellatus est un lézard de la famille des scincidae dont le genre Chalcides est considéré par Estes (1983) comme étant un genre de la sous-famille des Scincinae assez primitif. Le genre comprend des espèces d’apparence assez différentes les unes des autres, avec des espèces très lacertiformes, c’est-à-dire avec des pattes avant et arrière assez développées, et d’autres espèces plutôt serpentiformes, avec des pattes très réduites, voire carrément manquantes. Ces derniers se déplaçant plutôt par ondulations qu’avec l’utilisation de leurs membres.

On décompte 11 espèces dans le genre Chalcides (12 si on compte Mabuya mabouya).
  • • Chalcides bedriagai (BOSCA, 1880)
    Chalcides bottegi BOULENGER, 1898
    Chalcides colosii LANZA, 1957
    Chalcides ebneri WERNER, 1931
    Chalcides lanzai PASTEUR, 1967
    Chalcides manueli HEDIGER, 1935
    Chalcides montanus WERNER, 1931
    Chalcides ocellatus (FORSKÅL, 1775)
    Chalcides polylepis BOULENGER, 1890
    Chalcides ragazzii BOULENGER, 1890
    Chalcides viridanus (GRAVENHORST, 1851)
    Mabuya mabouya (BONNATERRE, 1789



Il y a 6 sous-espèces à Chalcides ocellatus :
  • Chalcides ocellatus ocellatus (FORSKAL 1775)
    Chalcides ocellatus tiligugu (GMELIN 1789)
    Chalcides ocellatus linosae BOULENGER 1920
    Chalcides ocellatus sacchii LANZA 1954
    Chalcides ocellatus subtypicus WERNER 1931
    Chalcides ocellatus zavattarii LANZA 1954

*C. o. linosae et C. o. zavattarri sont potentiellement non valides car issus d'hybridation naturelle



Les plus répandues/connues des sous-espèces sont le C. o. ocellatus et le C. o. tiligugu (qui vient de l’île de Malte, de Sicile, dans les gorges de la Chiffa (Algérie), Nord Est du Maroc et du Maghreb).
La localité la plus répandue de Chalcides ocellatus est la localité du Caire en Egypte qui semble être le phénotype pour l’espèce également.
Il a été introduit en Italie (dans les terres et en Sardaigne) ainsi qu’aux USA (en Arizona et en Floride), en France et en Espagne.

[FICHE] Chalcides ocellatus Adult-12
Chalcides ocellatus ocellatus

[FICHE] Chalcides ocellatus Tiligu10
Chalcides ocellatus tiligugu

La différence majeure entre C. o. ocellatus et C. o. tiligugu est le pattern chez le dernier qui possède deux bandes noires démarrant aux yeux (ou aux narines) et traversant tout le long du corps du lézard jusqu’à la fin du 2ième tier du corps de l’animal. La couleur de fond est généralement plus foncée que chez ocellatus mais ce n’est pas un signe distinctif étant donné qu’on peut aussi trouver des ocellatus foncés ou des tiligugu clairs.

Étymologie

Chalcides vient du latin “chalcis” ou “chalcidis” qui signifie “lézard à peau cuivrée” en référence à la couleur de fond de ces lézards, généralement allant d’un brun cuivré plus ou moins clair à un gris-beige. Ca pourrait également venir du grec “chalcis” qui veut dire “bronze”.

Ocellatus vient du latin également “ocellus”, diminutif de oculus qui veut dire “oeil”. En référence à la forme du pattern sur les écailles dorsales qui forment comme des yeux, avec des taches blanches entourées de noir.

Le nom commun de ce lézard est le scinque ocellé ou (très rarement utilisé) le lézard cuivré.
Le nom commun en allemand est Walzen Skink, littéralement le scinque roulant ou scinque rouleau… pourquoi ?  [FICHE] Chalcides ocellatus 2753

Description

Chalcides ocellatus a un long corps cylindrique, des membres réduits, une tête de forme conique et une queue fuselée. Il possède 5 doigts sur chaque pattes et les doigts des pattes arrière sont plus longs que ceux sur les pattes avant, parfait pour grimper aux végétations basses. Les yeux sont noirs, les écailles du corps sont plaquées contre la peau de façon à rendre l’animal très lisse au toucher et ce qui leur donne un aspect brillant sous la lumière.
La couleur de fond est brun-cuivré plus ou moins clair avec la ventrale blanche et des pattes avec peu ou pas de pattern. Ils ont un pattern d’écailles blanches entourées de noir qui forment comme des yeux sur toute la longueur du dos en partant de la base du cou jusqu’à la base de la queue. La queue, elle, a un pattern de bandes plus foncées, effacées dès fois discontinues, parsemées de taches blanches.
Les écailles labiales sont traversées d’une barre noire sur un fond blanc et ce, jusqu’aux joues.

C’est un lézard de petite taille, mesurant en moyenne une vingtaine de centimètres de long. Généralement, entre 17 et 23 cm (queue comprise). Ils peuvent peser de 5 à 20g.

[FICHE] Chalcides ocellatus Gongli10


Répartition


[FICHE] Chalcides ocellatus Captur10
*forma typica = forme typique, comprenez Chalcides ocellatus.

Carte qui date de 1920 donc pas à jour mais ça donne une bonne idée de l’étendue de leur aire de répartition d’origine. Le nord de l’Afrique jusqu’en Kenya et en Somalie, le pourtour du bassin Méditérannéen jusqu’en Grèce, le Moyen-Orient, le Pakistan et dans le Sud du Turkménistan.
Elle ne compte donc pas les récentes observations d’introduction dans d’autres milieux comme cités plus haut.


Habitat

Chalcides ocellatus est ce que l’on appelle un généraliste, autrement dit, un animal qui peut vivre dans une multitude d’habitats différents. Il peut se retrouver dans des habitats comme des déserts de sable ou de gravier, des zones rocheuses, des maquis, des terres agricoles comme des champs ou des vignes, des jardins mais aussi dans des piles de déchets le long de la côte Méditerranéenne.

Sa morphologie, cependant, le rend plutôt vulnérable sur un substrat mou comme du sable. On pense plutôt que les dunes de sable où on peut le retrouver ne sont en réalité que l’extrémité de leur territoire, préférant plutôt des zones végétales pour s’y cacher et chasser. Par contre, quand bien même ce n’est pas un lézard à l’aise sur le sable comme le Scincus scincus avec qui il partage son habitat, il peut aussi se déplacer dans le sable avec des mouvements d’ondulations similaires à de la nage !

[FICHE] Chalcides ocellatus Figure10
*Neoichnology of Sand Skinks  - https://doi.org/10.26879/463



Dimorphisme sexuel


Comme pour la plupart des scinques, il est très difficile de sexer visuellement Chalcides ocellatus.
Les femelles ont tendance à avoir un corps et surtout un abdomen plus large que celui des mâles tandis que les mâles ont tendance à avoir une tête plus longue et large que celle des femelles.
Il n’est pas improbable, cependant, d’avoir une femelle et un mâle tous les deux massifs. L’hypothèse du rang hiérarchique qui joue sur la taille d’un sexe ou l’autre est totalement envisageable.

Le pattern semble être un élément récurrent pour les différencier. Un mâle semble avoir un pattern plus marqué qu’une femelle.

Le sexage par sonde a été utilisé à de nombreuses reprises, mais sans succès sur cette espèce.

[FICHE] Chalcides ocellatus Female10
*Ici : la femelle est en haut et le mâle en bas. Photo de ReptiFiles.


Comportement

C’est une espèce de nature assez timide au premier abord qui va fuir au moindre mouvement ou à la moindre présence d’un animal ou d’un humain.

Malgré son corps allongé et ses membres réduits,Chalcides ocellatus ne se comporte pas réellement comme un vrai fouisseur. Comme de nombreux scinques, sa morphologie lui permet de s'enfouir facilement. Cependant, une étude a révélé que lorsqu'il est confronté à une situation de fuite, Chalcides ocellatus préfère courir vers la végétation plutôt que de se cacher dans le sable, contrairement à ses cousins, les Scincus scincus et Sphenops sepsoides, qui partagent le même habitat. De plus, cette étude montre que Chalcides ocellatus est plus fréquemment observé sur des surfaces plus dures et compactes que ses cousins. (Morphology, niche segregation, and escape tactics in a sand dune lizard community 2007 - https://doi.org/10.1016/j.jaridenv.2006.07.010)

Cette une espèce sociale, on les retrouve souvent en couple ou en petit groupe d’un mâle mature, quelques femelles et des juvéniles. Similaire à Corucia zebrata, ce sont des scinques qui vivent en famille. Les jeunes sont reconnus et élevés par les adultes (surtout par leur mère) et seuls les jeunes mâles seront chassés une fois arrivés à maturité.


Les comportements sociaux forment une part importante des comportements de cette espèce. On peut facilement les observer “discuter” entre eux par langage corporel. Une dominance se forme assez vite et les membres du groupe vont se partager les diverses ressources à leur disposition en fonction de leur rang et affinité.


Reproduction

Il atteint la maturité sexuelle en fonction de sa taille (ça peut peut-être changer en fonction des populations également). 55mm museau-cloaque semble être le minimum atteint pour la maturité sexuelle. D’autres individus, plutôt vers les 60-70mm museau-cloaque. Ce qui voudrait dire qu’en fonction de la taille, un individu peut être sexuellement mature assez jeune (des reproductions ont été notées sur des femelles de même pas 2 ans ).
Chalcides ocellatus est vivipare et possède un placenta relativement complexe pour un saurien. Une étude a révélé des similitudes dans l'expression de certains gènes entre l'utérus de Chalcides ocellatus et ceux des mammifères, indiquant que certaines fonctions étaient semblables lors de la gestation, notamment dans le transfert de nutriments entre la mère et l'embryon.


L’accouplement se fait de “type lézard”, c’est-à-dire que le mâle vient se plaquer contre ou au-dessus de la femelle pour l’agripper au cou en la mordant. Il vient ensuite se placer sous la queue de la femelle pour l’accouplement. Ils peuvent se reproduire à plusieurs reprises pendant la saison qui débute vers le mois d’avril et s’étend vers la fin du mois de mai.
La femelle entame sa gestation et va mettre au monde entre 5 et 12 bébés (12 étant le maximum enregistré, la moyenne est de 2-5 bébés) vers le mois de juillet/août.
La femelle met au monde des petits déjà formés. Une fois le bébé expulsé, elle va le lécher activement pour le stimuler.

Le bébé sera très autonome dès sa naissance. Il mangera le même type de proie que les adultes (en taille proportionnelle) et vivra dans les mêmes conditions aussi.

[FICHE] Chalcides ocellatus Juveni10
Les juvéniles ressemblent aux adultes à la différence que le pattern d'ocelles n'apparait que bien plus tard (6-12 mois environ)



Alimentation

Chalcides ocellatus est principalement insectivore. Il semble chasser principalement des coléoptères et des larves d’insectes divers. En fonction des localités, il semble se spécialiser dans la chasse de différentes proies.
Il a été observé en train de manger des fruits de temps en temps, mais la préférence est clairement insectivore.

[FICHE] Chalcides ocellatus Diet10
[FICHE] Chalcides ocellatus Diet_e10



En captivité


C’est une espèce très facile à maintenir en captivité.

Taille et aménagement du terrarium

Pour un individu seul, un 60x45x45cm suffira en strict minimum mais c’est dommage de les laisser seuls alors qu’ils sont sociaux. Préférer en avoir au moins deux individus ensemble (si tant est que ce ne sont pas deux mâles matures) : un 80x45x45cm est alors recommandé au minimum.
Plus on a d’individus, plus on pensera agrandir l’espace disponible.
Il est très recommandé d’avoir des terrariums ou des bacs de secours à cause des risques de bagarre (surtout si vous n’êtes pas sûr du sexe de vos individus) et pour éventuellement séparer les jeunes des adultes si vous voulez les élever à part. Étant donné que cette espèce se reproduit très bien en captivité, qu’une femelle peut faire jusqu’à 12 petits (même si c’est assez rare, la moyenne est de 2 à 5 petits) et des fois avoir deux portées dans l’année… Vous risquez d’être assez rapidement à court de place si vous n’avez qu’un seul terrarium.

C’est une espèce terrestre mais qui est très à l’aise en hauteur. Ne pas hésiter à leur proposer des branches et plateformes en hauteur. Cela leur permet non seulement d’avoir de l’activité physique variée mais également de leur proposer chacun leur espace personnel pour leur éviter d’être constamment l’un sur l’autre à devoir se partager les ressources.

Ne pas hésiter à surcharger le terrarium en branches, troncs de liège, roches et autres décorations. Même si ça rend l’entretien du terrarium un peu plus compliqué, les animaux vont adorer se sentir confinés entre les branches etc…

Une gamelle d’eau sera disposée côté zone froide du terrarium. Elle sera assez grande pour leur permettre de rentrer dedans mais pas assez profonde pour éviter les risques de noyade. L’eau doit être changée au minimum toutes les 72 heures.
Si vous avez des juvéniles dans le terrarium, pensez bien à déposer au fond de la gamelle d’eau un morceau de liège ou une pierre pour éviter que les bébés ne se noient dans une gamelle où un adulte ne peut pas se noyer.


Températures et hygrométrie

Cette espèce affectionne un point chaud assez élevé. Je conseille un point chaud entre 35-40°C atteignable grâce à une lampe halogène (75-100W en fonction de la hauteur du terrarium).
La zone chaude sera, elle, dans les alentours de 25-28°C. La zone froide à température ambiante : 20-22°C. Une chute de température la nuit est préférée pour respecter un cycle jour-nuit. On évitera de descendre en dessous de 18°C, ce qui induirait une trop forte baisse d’activité.

Un tapis ou un câble chauffant peut être utilisé si votre pièce est très froide (en complément d’une lampe par exemple). Cependant, je ne le conseille pas pour cette espèce, ça les inciterait à rester constamment sous le substrat pour chercher la chaleur ce qui n’est pas un comportement naturel (ni logique).

Ils n’ont pas besoin d’une hygrométrie particulièrement élevée. L’hygrométrie de la France (40-60%) sera largement suffisante. Vous pouvez toujours ajouter une boîte humide ou une cachette avec de la sphaigne dedans pour créer des points d’humidité.
Personnellement, je n’ai pas de cachette humide mais je viens pulvériser de l’eau de temps en temps, surtout le matin et le soir pour simuler une rosée.

Éclairage

Bien qu’ils ne soient pas héliophiles (donc ils ne recherchent pas spécifiquement la lumière du soleil pour déclencher leur envie de se thermoréguler), ils ont quand même besoin de lumière, ne serait-ce que pour leur vision. Vous pouvez ajouter un spot LED à côté de la lampe halogène pour leur indiquer l’endroit le plus chaud du terrarium.
Une rampe LED est également une bonne idée, surtout si vous avez des plantes. La puissance et la taille de la rampe sont à définir en fonction de la taille et de l’aménagement de votre terrarium.

Un éclairage UV est nécessaire pour une bonne assimilation du calcium. Vous pouvez utiliser une lampe UV mais je recommande plutôt une rampe UV pour une meilleure diffusion des rayons. La taille et la puissance des UV sont à définir en fonction de la taille du terrarium et de la distance entre le point le plus haut du terrarium et la rampe. Je déconseille de prendre en dessous de 6% d’UV. Le matériel UV sera contrôlé par un UVmètre régulièrement et changé en fonction de la réduction d’émission des rayons (ou changer en fonction des recommandations du constructeur si vous n’avez pas d’appareil de contrôle).

La lumière (LED + UV) sera réglée pour durer entre 10 et 14h par jour et s’éteindra la nuit pour respecter le cycle jour-nuit. On ne mettra pas de lumière bleutée “effet clair de lune” la nuit pour respecter leur cycle.

Nourrissage

Une variété de proie sera fortement privilégiée. Chez moi, ils disposent d’une gamelle où je viens y déposer des larves tous les 3-4 jours (larves type vers de farine, morio, teigne de ruche, etc…) qui va composer le gros de leur alimentation. En complément, je les fais chasser des ténébrions, grillons, locustes etc.. pour à la fois varier et les inciter à chasser et les faire bouger.
Récemment chez moi, les Repashy et InsectiGold de chez Arcadia ont été acceptés (à la gamelle et à la pince) ce qui rajoute encore ça à ma liste d’aliments.

Il est très important de bien nourrir les proies avant de les servir afin qu'elles soient gorgées de bonnes choses et qu’elles aient une valeur nutritionnelle intéressante. En fonction des insectes utilisés, on va les nourrir la veille du nourrissage ou quelques heures avant.


Problèmes de santé courants

Comme pour beaucoup de reptiles, les acariens sont un problème pour cette espèce. L’acarien est un parasite qui va s’incruster sous les écailles du lézard pour lui sucer le sang et s’y reproduire. Laisser sans traitement, l’animal peut finir recouvert de ces parasites qui vont l’affaiblir petit à petit.
Un effet plutôt désagréable avec Chalcides ocellatus est que les acariens vont soulever les écailles qui ne vont pas retrouver leur position initiale. Rendant le lézard vulnérable à des problèmes de peau ou autre contamination (en plus de lui donner un aspect “pomme de pin”).

D’autres parasites peuvent s’en prendre à cette espèce : des parasites internes se retrouvant dans le système digestif des lézards. Le parasite va “voler” les ressources alimentaires de l’animal, allant jusqu’à l’affaiblir et le rendre léthargique. Laisser sans traitement, cela peut causer la mort du lézard.
Le fait que la quasi-totalité des individus soient issus d’import fait que le risque de parasites internes est énorme. Il est donc important de bien observer le comportement des animaux afin de détecter au plus vite les signes de détresses des individus.

La déshydratation est également un problème récurrent. Deux facteurs sont à prendre en compte :

- Le fait que ça soit une espèce majoritairement désertique fait que beaucoup de monde pensent qu’il n’est pas utile de s’inquiéter de leur hydratation, quitte à ne pas leur offrir suffisamment d’eau ou une eau de qualité suffisante.
- Les animaux issus d’import sont souvent transportés pendant de longues journées sans accès à de l’eau. Une fois arrivés en captivité, les individus sont souvent déshydratés.
Laissé sans traitement, l’animal va développer des problèmes de digestion (car le système digestif a besoin d’humidité pour faire passer la nourriture dans le transit) notamment des occlusions. Des problèmes de peau vont également apparaître, assèchement des muqueuses, problèmes de mues etc… Pouvant aller jusqu’à une paralysie des membres inférieurs et la mort.

La maladie métabolique osseuse, ou hypocalcémie, est un problème de santé très connu chez les reptiles, notamment les sauriens, et peut toucher les Chalcides ocellatus. Elle apparaît suite à une mauvaise alimentation ou un problème rénal. Le plus courant est le problème d’alimentation. Un mauvais apport en calcium, vitamine D3 et d’autres minéraux comme le magnésium vont causer des difficultés pour le lézard à fixer le calcium sur les os.
L’apport en UV est également crucial pour la synthétisation de la vitamine D3.


Sociabilisation

Les individus issus d’import sont très timides et peureux de l’humain. Leur premier réflexe va être de fuir votre présence dès qu’ils vous verront bouger trop près du terrarium.
Mon conseil est de les habituer à une routine autour du nourrissage, de les habituer à la pince ou une gamelle où vous y déposerez des insectes. Ils s’habitueront à l’objet et/ou au rythme de nourrissage (tous les 2-3 jours par exemple) et commenceront à attendre ses moments.
Petit à petit, la peur s’atténuera et en fonction de la personnalité de votre/vos individu-s la curiosité s’installera. On pourra alors commencer à les nourrir à la pince ou directement au bout des doigts, ce qui leur permettra de ne plus craindre votre présence dans le terrarium.

Les individus nés en captivité seront beaucoup plus ouverts aux contacts avec l’humain. Ils sont très curieux et ne vont pas hésiter à venir sauter sur les mains des soigneurs pour y chercher de la nourriture. Attention cependant, ils restent très rapides et peuvent s'enfuir en un clin d'œil !

La sociabilisation entre congénères est un autre sujet. Ils sont sociaux mais ils peuvent tout à fait se battre et se tuer entre eux. Une observation rapprochée sera obligatoire, surtout si vous formez un groupe de 4-5 individus (ou plus). Pendant les premiers moments de vie commune, la hiérarchie va se mettre en place et des combats de dominance pourront être vus.  Si ce n’est que de la dominance, ça ne mènera nul part. Le but du jeu est de vérifier que le combat ne dégénère pas en quelque chose de plus sérieux (poursuite non-stop de la victime, morsure maintenue avec secouement de la tête, délaissement d’un individu chassé des ressources, etc…). Si vous ne voyez aucun de ces comportements mais que vous remarquez qu’un individu a des marques sur les écailles, c’est qu’il y a eu une bagarre. Les écailles vont paraître blanches, comme rayées par les coups de dents. On  est pas encore sûrs que de séparer l’individu victime est une si bonne idée que ça, en tout cas, pas pour l’isoler tout seul.
J’ai eu la mauvaise expérience d’avoir des combats bien énervés dans mon groupe de 5. Mon premier réflexe a été d’isoler la victime dans un bac à part pour l’épargner de se faire castagner par ses congénères. L’animal s’est laissé dépérir suite à son isolement et est mort seulement deux jours plus tard; on pense que le fait de se retrouver seul dans un nouvel environnement du jour au lendemain a été de trop pour cet individu en particulier. Cependant, on a pas encore assez de recul pour affirmer quoique ce soit encore.


Manipulation

Quand bien même ils peuvent s’habituer à l’humain, la manipulation ne devrait être faite que si nécessaire. Cette espèce est très difficile à manipuler en sécurité, sans risquer de perdre le lézard ou de lui faire mal. Ses écailles très lisses vont le rendre très difficile à retenir (très glissant) et, croyez-le ou non, ils sont assez puissants et musclés pour facilement se frayer un passage entre nos doigts pour s’enfuir.
Mon conseil est de les manipuler au-dessus d’un bac pour les réceptionner au cas où ils tomberaient. Le mieux étant, pour moi, de les laisser dans une boîte en verre ou au moins en matière transparente pour pouvoir les observer sans avoir à les manipuler réellement.

[FICHE] Chalcides ocellatus Manip10
-Photo de ReptiFiles
avatar
arawn29
Membre expert
Membre expert
Masculin
Taureau Serpent
Messages : 649
Date d'inscription : 13/09/2016
Age : 34
Localisation : quimper
Capacitaire Capacitaire : Scincidae , Eublepharidae, certains colubridés (Drymarchon et autres colubridés américains, elaphe sp...), varanidés et pythonidés pour ne citer que les familles
Récompenses obtenues
Ancien du Forum
Plus de trois ans sur le forum
Documentaliste d'argent
A créé au moins 3 fiches pour le forum.
Polémiste
A créé au moins un sujet à débat
Capitaliste
A posté au moins une annonce de vente sur le forum
Contributeur
A ouvert 25 topics différents
Main tendue
A répondu à 350 topics différents

[FICHE] Chalcides ocellatus Empty Re: [FICHE] Chalcides ocellatus

Mer 5 Juil - 14:24
Elle est excellente ta fiche!
LaurianeScaly
LaurianeScaly
Membre
Membre
Féminin
Balance Cochon
Messages : 15
Date d'inscription : 01/01/2022
Age : 28
Localisation : Tarn
Récompenses obtenues
Documentaliste de bronze
A créé une fiche pour le forum.

[FICHE] Chalcides ocellatus Empty Re: [FICHE] Chalcides ocellatus

Lun 10 Juil - 10:53
Merci Very Happy
Il y encore quelques chapitres qui mériteraient d'être peaufinés mais ça attendra un peu. Je vais la laisser de côté un moment pour en faire une autre en attendant~
Silverat
Silverat
Administrateur
Administrateur
Féminin
Verseau Cheval
Messages : 11319
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 33
Localisation : Toulouse
https://www.forum-reptiles.com
Récompenses obtenues
Reporter animalier
A posté au moins une photo dans la galerie
Contributeur
A ouvert 25 topics différents
Chevalier du Bricolage
A créé un tuto de bricolage.
Main tendue
A répondu à 350 topics différents
Polémiste
A créé au moins un sujet à débat
Ancien du Forum
Plus de trois ans sur le forum
Capitaliste
A posté au moins une annonce de vente sur le forum
Documentaliste d'or
A créé au moins dix fiches pour le forum.

[FICHE] Chalcides ocellatus Empty Re: [FICHE] Chalcides ocellatus

Ven 18 Aoû - 7:46
Cool cette fiche !

_______________________
Et mon triangle d'émeraude tire sa langue à double fil.. [FICHE] Chalcides ocellatus Vil-serpent
Contenu sponsorisé
Récompenses obtenues

[FICHE] Chalcides ocellatus Empty Re: [FICHE] Chalcides ocellatus

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum